Domotiser la piscine – quand faut il laver votre filtre à sable ?

Je vous invite à faire la recherche et à noter la divergence des avis .. toutes les semaines, toutes les 2 semaines ? Certains disent même qu’il faut qu’un filtre soit “un peu sâle” pour bien fonctionner. Ok ok .. mais quand faut il le faire ?

Moi j’aime bien mesurer .. Alors j’ai mesuré : en l’occurence le courant consommé par la pompe. .. ou disons plutôt une proportion de courant car je ne mesure pas des ampères. Par ce que pour les amperes en fait c’est écrit sur la pompe : elle fait 750W et vu qu’elle est sur du 220V, ben on sait qu’elle consomme 3,4A chaque heure. Mais ce qui m’intéresse ce sont les variations .. Grâce à une bobine sur un capteur qui va bien, j’obtiens une valeur entre 0 et 1024. Quand elle est éteinte on a pas vraiment 0 et quand elle fonctionne on a qq chose autour de 570. Je pourrais filtrer un peu les données mais je n’ai même pas besoin.

mesure de courant – filtre propre

Quand on regarde les données après plusieurs jours (et années pour moi), on s’aperçoit d’un phénomène : plus le filtre s’encrasse, plus la pompe consomme. Et oui, c’est comme pour l’aspirateur (merci Benoit pour l’expérience), quand on le bouche il accélère (et consomme plus donc). Et c’est cela qui va nous être utile. La valeur qu’on mesure va en effet augmenter au fil des jours. Il suffit donc de définir une valeur seuil et de faire envoyer un mail quand on la lit (allez pour assurer le coup, on fera une petite moyenne pour éviter les phénomènes dispersés).

Voila ! Maintenant vous nettoyez votre filtre quand il faut. Des fois, il faudra le faire après 2j, des fois après 10. En passant, vous avez fait des économies : votre filtre pas encrassé votre pompe travaille moins, elle consomme moins et durera aussi plus longtemps !

Domotiser la piscine – partie 1 : la pompe

Avant toute chose, je ne saurais que trop vous déconseiller d’avoir une piscine, je vous préviens c’est beaucoup d’ennui. Bon, trop tard, vous avez fait la bétise et maintenant vous voulez vous facilitez un peu la vie et économiser un peu d’argent ? Alors voici le programme : 1 raspberry (pour changer), 1 sonde DS18B20, un relai 5V .. et c’est parti. Ah non j’oubliais il faut un peu vérifier qu’on fait ce qu’il faut donc il faut un capteur de courant (mais c’est pas obligé).

Tout d’abord, il faut commencer par prendre la température de la piscine, c’est la que la sonde entre en jeux. Et oui, la durée de pompage (et donc la facture d’électricité) dépend de la température.

Ensuite, il faut “domotiser” la pompe. On va juste mettre un relais 5V/220V 4A qui permettra au raspberry de piloter la pompe.

Ensuite ce n’est plus que de l’algorithmie de bas étage. L’idée étant de prendre la température, de diviser par deux et cela vous donner la durée de filtration. En passant vous en déduisez donc le cout journaliser de la pompe car vous connaissez sa puissance et le prix de l’électricité. Pour ma part l’algo est donc basique (efficace devrais je dire) : je fixe l’heure d’arrêt de la pompe à 22h. Je relève la température, divise par 2 pour obtenir le temps de filtration en heure et je le retranche à 22. J’obtiens l’heure de début.

Mon script sait donc entre quelle heure et quelle heure il doit fonctionner. Vu qu’il est lancé en cron toutes les minutes, il regarde à chaque fois quelle heure il est, quelles sont les conditions et il dit si, oui ou non, on active la pompe (le relais).

En écrivant cet article je m’appercois que c’est peut etre mieux de faire à l’envers. En effet, quand il y a le plus besoin de filtration, l’été, la température augmente dans la journée. Or mon script calcule la date de début donc il ne pourra pas augmenter la durée de pompage.

Il faut donc mieux définir l’heure de démarrage, disons 7h et calculer au fur et à mesure de la journée la date de fin. Si la température augmente il la repousse, si elle descend il la recule.

La mesure de courant dans la pompe permet de vérifier que la consigne est appliquée et de sévir le cas échéant .. ou en tout cas d’alerter .. Pour ma part, chaque soir je vérifie qu’elle a bien tourné le temps temps prévu (je mesure à 22h) et sinon je m’envoie un petit mail pour éviter que l’eau tourne. Je suis moins embeté depuis !

interagir avec les ampoules Philips Hue en HTTP (avec curl..)

Bon c’est vrai, Philips Hue c’est cher .. mais pour avoir testé par mal d’autres choses, il y a quand même deux avantages :

  • ca marche .. et ca marche bien. Ca fait simplement ce qu’on demande. L’appairage est facile, on peut appairer une ampoule à plusieurs télécommandes et plusieurs télécommandes à une ampoule .. finis les vas et viens ..
  • c’est documenté et bien documenté ! .. Donc tout ce que je vous dis la en fait vous le trouvez facilement ..

Reste donc plus qu’à traduire en curl pour faire les actions en scripts depuis votre raspberry. Vu que le pont hue va vous parler json, il est de bon ton d’installer jq, un utilitaire pour processer le json. Il faut aussi connaitre l’IP de votre pont hue ..

Avoir la liste des ampoules (et toutes les infos en fait) :

curl http://192.168.1.30/api/votreidavous/lights | jq -r

avoir le nom de l’ampoule 8

curl http://192.168.1.30/api/votreidavous/lights/8 | jq -r ".name"

avoir le statut (ON / OFF) de l’ampoule 8

curl http://192.168.1.30/api/votreidavous/lights/8 | jq -r ".state.on" | sed "{s/true/ON/;s/false/OFF/}

avoir la luminosité de l’ampoule 8

curl http://192.168.1.30/api/votreidavous/lights/8 | jq -r ".state.on"

Pour fixer les valeurs c’est un poil plus compliqué .. je pourrais expliquer si ca intéresse quelqu’un mais ca donne :

Pour éteindre (avec false sinon devinez ce qui se passe quand vous mettez true)

curl -X PUT http://192.168.1.30/api/votreidavous/lights/8/state -H "Content-Type: application/json" -d "{\"on\":false}"

Fixer la luminosité à 1 :

curl -X PUT http://192.168.1.30/api/votreidavous/lights/8/state -H "Content-Type: application/json" -d "{\"dim\":1}"

Raspberry – gérer les coupures (et redémarrages ..)

Votre raspberry vous rend bien des services, et il ne parait pas, mais il a besoin qu’on prenne un peu soin de lui. Enfin plus précisément, il a besoin qu’on prenne soin de la carte SD. En effet, les cartes SD aussi performantes soient-elles sont limitées en nombre d’écriture. Si vous ne faites rien, tôt ou tard, votre machine ne démarrera pas.

~1 : Premier tips pour Alain : pour qu’un script soit executé au démarrage : il y a plusieurs méthodes mais celle que je préfère (car tout est centralisé ainsi chez moi) en ajoutant une ligne dans la crontab :

Pour cela taper la commande :

crontab -e

Si c’est votre première fois, il faut choisir un éditeur > nano est le moins pire.

Entre ensuite la ligne puis faite CONTROL+X et y (ou o) pour dire oui à l’enregistrement.

@reboot /home/pi/atstart.sh

~2 : Il est bon d’éviter les coupures brutales. Pour cela, j’ai deux solutions. La première consiste à installer un shield qui gère les arrêt/démarrage du raspberry. Concrêtement c’est une carte qu’on branche sur le raspberry et qu’on alimente. Ce sera elle qui arrêtera le raspberry quand il n’y a plus de courant (un arrêt propre) et qui le démarrera. Et en cas de problème, c’est elle qui prendra.

On peut aussi installer une powerbank qui prendra le relais en cas de coupure, qui vous alertera, et qui permettra de faire un arrêt propre. Pour cela, je conseille, tant pour le prix que pour la facilité de mise en oeuvre : http://raspi-ups.appspot.com/en/index.jsp

~3 : la partie la plus pénible et subjective : éviter les écritures sur votre carte SD. Oui, oui. Pour votre scripts, c’est simple, il suffit d’utiliser /dev/shm (la mémoire vive) plutôt que /tmp (votre carte SD). Mais pour le système, il va falloir faire des choix. Par exemple, a-t-on besoin des /var/log/message d’il y a 2 ans ? 2 mois ? 2 jour ? d’avant le redémarrage ? Vous aurez compris, on peut dire au système de “monter” certains répertoires en mémoire vive et économiser ainsi un nombre important d’écriture. Mais les fichiers seront en mémoire vive donc perdu au prochain redémarrage. Affaire à suivr

Rflink : quelles sont les limites ?

Bien sur RFLINK ne détecte pas tous les appareils, il faut que la gentille communauté ait développé le nécessaire pour décoder chaque matériel. C’est une limite intrinsèque mais au dela de cela, est ce que le système est parfait ?

Bon j’ai mal introduit le sujet, il est imparfait la réponse était facile. Mais pourquoi cela me pose-t-il problème ?

Et bien parce que RFLINK sait tout faire … du coup ca le limite .. et bien oui vu qu’il peut décoder tout plein de trames différentes il prend du temps pour reconnaitre le type de trame .. et pendant ce temps la .. et bien une autre trame arrive ..

Comment cela pourrait il être mieux ? Et bien fut un temps rflink était distribué avec le code : on pouvait ajouter .. mais aussi supprimer des périphériques reconnus ..

RFlink étant en cours de refonte on attends impatiemment de pouvoir jouer avec.

Hack RF433 de l’alarme KERUI W18

Si, comme moi, vous avez fait l’erreur d’acheter ce système, vous aurez besoin de comprendre comment il marche (ou pas).

Voici le début de l’article, je le completterai au fur et à mesure :

  • les sondes sont vues comme des eurodomest ou EV1527
  • le premier numéro de l’id et vu des fois avec un 2, des fois avec un 0
  • les sondes n’envoient un messsage que sur changement, pas de status
  • on peut intercepter les messages venant des télécommandes, quand l’alarme recoit un ordre elle le diffuse ensuite. Autrement dit, les télécommandes ne parlent qu’à alarme et on a deux facon de voir que le système est armé ou pas.
  • On ne peut pas voir en RF le statut armé ou pas, il faut se fier à l’historique
  • Rflink a trop de travail pour détecter le type de trame, du coup quand on est en alerte (et que beaucoup de messages sont envoyés) il en perd.

Gestionnaire d’Alarme : de quoi a-t-on (vraiment) besoin ?

Alors la première chose à savoir est que votre assurance, de toute facon, a besoin que ce soit un partenaire à elle qui vienne poser l’alarme et faire les réglages .. il le fait bien sur à grand frais car il est beaucoup plus fort que vous pour visser, appuyer sur les télécommandes .. (c’est ironique). Bref sachez qu’à le faire vous même votre assurance ne changera rien à ses tarifs (en fait je crois que ce qu’une assurance veut c’est vous faire payer plus .. enfin .. chut).

Ceci dit quelle est la bonne stratégie pour une alarme ?

On peut en effet mettre plein de choses, des caméras, détecteurs de mouvements et de présence, ouverture de porte, capteur de température aussi .. oui on peut mettre pas mal de chose .. Mais en fait la plupart du temps, c’est normal qu’il y ait du mouvement, des ouvertures et fermetures .. car .. dans la maison .. ben on y vit !

Voici donc mon approche : la simplicité.

En fait si quelqu’un vient dans ma maison, il doit passer par quelque part : une porte, une fenetre qui n’est pas protégée par des barreaux. Donc, règle numéro 1, des détecteurs de présence ici. Petite précision, il faut des détecteurs qui ne font pas qu’émettre quand il y a un changement, mais qu’ils émettent uen continu (comme ca on peut etre sur que le capteur fonctionne et on voit, proprement, l’ouverture et la fermeture!)

Ensuite, et bien il faut pouvoir le déclencher à distance depuis son téléphone, c’est la base. Oubliez les télécommandes, c’est un nid à ennui, on l’attache au porte clef et hop on arme sans faire exprès. = règle numéro 2

Règle numéro 3 il faut un détecteur de présence. UN SEUL ! votre maison a forcément un point central, devant lequel on parce forcément. mettez le ici. idéalement il faut prendre l’habitude d’allumer ce détecteur quand on pars (ca sert à rien d’enregistrer des évènements normaux, mais je vais écrire à article à ce sujet car j’ai un projet)

Enfin, la dernière règle est de choisir une marque .. pas chinoise .. donc se faire un peu mal sur le système mais qu’il soit fiable (pas de fausses alertes et pas d’oubli dans les détections .. ) ..

Alarme : asservir un détecteur de présence à votre absence

OU la .. qu’est ce que ca veut dire ?

Si vous avez une alarme vous avez un détecteur de présence. Si vous habitez dans la maison que vous surveillez (c’est souvent le cas normalement) vous déclenchez sans cesse le détecteur pour rien. En fait il faudrait qu’il ne s’allume que quand vous armez votre alarme. Comment faire ?

Pour ma part, voici ce que j’ai fait :

  • un arduino nano alimenté en continu (sur une prise)
  • un récepteur rf433
  • un relai 9V

Grace à mon rflink, j’arrive à intercepter le message qui correspond à l’armement de mon alarme (en fait il y en a plusieurs), je conditionne donc l’ouverture du relais à la réception de ce message ainsi le détecteur est en marche uniquement quand j’en ai besoin. Et quand il voit un mouvement (et qu’il envoie un message RF433) et bien c’est que ca craint vraiment !

Note : commentez si vous êtes intéressés par des compléments

Test alarm RF433Mhz premier prix (2020)

Je ne voudrais pas donner trop facilement la conclusion à mon ancien article mais l’alarme est décédée .. mais comme je suis un peu bête j’ai remis ca .. mais cette fois j’ai pas fait semblant (d’être bête)

J’ai donc acheté un système tout pimpant mais un peu plus cher. 150€ le pack en me disant que cette fois, c’était de la qualité vu le prix.

Effectivement c’est beaucoup meilleur car c’est beaucoup plus facilement paramétrable et installable. Le service client est lui aussi meilleur en tout cas réactif : c’est un peu galère se bien comprendre ce que les différents types de zone signifient mais on arrive à se le faire expliquer. Je reviendrai dans un prochain article sur la tactique que j’ai adopté pour mon alarme (indépendamment de la marque) mais concernant celle ci ce que je retiens est que, un peu comme le sketch de Murielle Robin ou le carleur carle bien mais il carle trop, elle alarme bien mais elle alarme trop.

Je n’ai pas réussi à la prendre en défaut en ouvrant une fenêtre ou en passant à un endroit sans être détecté mais il arrive régulièrement qu’elle se mette en alarme pour rien.

Information importante aussi, vous pourrez sans peine sniffer les trames sur le réseau mais :

  • elles sont changeantes : l’id n’est pas vu toujours de la meme facon, du coup, pour un meme événement il y a plusieurs trames possibles
  • avec un rflink vous raterez des trames quand il y a une alarme : beaucoup de messages sont envoyés et rflink ne va pas assez vite

Domotiser son chauffe eau : y gagne-t-on ?

Comme tout utilisateur de chauffe eau qui vient sur ce site vous avez forcément asservi votre chauffe-eau au signal heure pleine heure creuse .. ?! non ? ah ben mince vous avez cassé tout mon effet .. tant pis .. Mais pas tant que ca. Nous allons faire deux catégories :

  • les abonnés HP/HC
  • les autres

Pour les abonnés HP/HC, le paramètre important c’est la plage horaire .. en effet comme vous le savez c’est EDF qui décide .. dans mon cas c’était 21h -> 7h .. je vais présenter ma réflexion sur cet horaire la .. la dimension du chauffe eau joue aussi ..

Pour les autres, et bien c’est encore mieux .. ma réflexion fonctionnera !

Allons y donc .

Mon chauffe eau se déclenche en heure creuses, c’est génial. Je consomme de l’électricité quand elle coute la moins cher .. oui mais .. je relève la consommation électrique et qu’est ce que je vois ? je vois un long et gros pic de chauffage de 21h à minuit .. super ! … je continue la lecture (en fait c’est le même graphique j’ai tout vu d’un coup) et la qu’est ce que je vois ? un autre pic 1h30 plus tard .. puis!un autre .. puis un autre .. et allez c’est la fête ! Et ca ne vous choque pas ? Bon alors vous n’êtes pas aussi radin que moi (c’est une bonne nouvelle).

Moi ce que je vois c’est que j’ai de l’eau super chaude à minuit alors que je dors profondément … j’en ai donc rien à faire .. Je vois aussi que je paie pour maintenir au chaud cette eau .. 4 pics .. 4 beaux pics d’un quart d’heure à raison de 3000W !! donc 1 heure à 3000W pour rien !!

Sortons les calculettes, on va faire simple un kW=10 centimes au minimum (et je suis gentil) donc la chaque nuit je dépense 3kW = 30 centimes pour rien .. chaque nuit .. donc 365 * 30 = 10 950 centimes par an … 109,5€ par an !! Mais moi je préfererais les dépenser autrement

Alors que faire ? et bien en fait on a pas besoin de ces heures pleines heures creuses .. on a besoin d’une simple prise commandée.(Attention il faut qu’elle supporte 3000W). Pour ma part, étant équipé d’un système X10 qui envoie des commandes (on/off) (je l’utilisais pour modérer mes chauffages électrique), j’ai utilisé un module relais X10. Facile à brancher (des dominos).

Pour la suite, ma centrale domotique (mon raspberry quoi) envoie l’ordre de chauffer l’eau non plus à 21h mais à 3h du matin. Comme ca, je n’ai pas chauffé l’eau la nuit pour rien j’ai de l’eau chaude le matin quand j’en ai besoin.

La suite est histoire de paramétrage : il faut chauffer suffisamment pour que ca tienne la journée (sinon refaire une session de chauffe au milieu).. mais en tout cas c’est vous qui pilotez.

Pour les radins qui ne sont pas équipés, une simple prise journalière suffit (Programmateur quotidien). C’est vendu partout pour 10€ .. autrement dit .. pour 15 minutes de cablage et 10€ vous gagnez 100€ par an .. merci qui ? merci easydomotic

Si vous n’en faites rien donnez les moi j’arrive bien à dépenser !

PS : donc la réponse à la question du titre est : OUI !!!! on y gagne !!!!